Lake Geneva Region

Le Grand Genève c’est :

Un territoire de 2’000 km2

/

Le rassemblement des cantons suisses de Genève et de Vaud, et les départements français de l’Ain et de la Haute-Savoie

212 communes suisses et françaises

900’000 habitants

440’000 emplois

Un défi commun : donner vie à une agglomération transfrontalière franco-valdo-genevoise

Carte du Grand Genève

Carte du Grand Genève

Projet d’agglomération 2012

Le Grand Genève réunit les cantons de Genève et de Vaud, le Conseil régional du District de Nyon et la Ville de Genève. Du côté français, il rallie la région Rhône-Alpes, les Conseils généraux de l’Ain et de la Haute-Savoie ainsi que l’ARC. Ces partenaires ont établi un projet territorial adapté et approfondi pour une organisation durable de l’aménagement de l’agglomération transfrontalière sur la base du Schéma d’agglomération établi en 2007, des études réalisées depuis et des planifications de chaque collectivité.

Elaboré dans le cadre de la politique d’agglomération de la Confédération suisse, le Projet d’agglomération 2012 permet au projet franco-valdo-genevois de se porter candidat du Fonds fédéral d’infrastructure pour financer des projets dont les travaux débuteront entre 2015-2018.

En matière d’aménagement du territoire, la stratégie du projet d’agglomération est la construction d’une agglomération compacte, multipolaire et verte, assurant un fonctionnement équilibré de la région.

  • Compacte, elle est capable d’accueillir le développement et de répondre aux besoins de mobilité sans gaspiller les ressources environnementales.
  • Multipolaire, elle rééquilibre la répartition de l’habitat et des emplois au sein de l’agglomération tout en valorisant les atouts spécifiques des sites locaux.
  • Verte, en préservant ses paysages, son agriculture dynamique et ses zones naturelles et en assurant une forte présence de la nature en ville.

L’espace urbanisé représente 13 % du territoire transfrontalier, offrant une riche palette d’espaces bâtis, allant de la ville très dense aux villages. Cette diversité est un atout de l’agglomération franco-valdo-genevoise qu’il s’agit de préserver et de valoriser, tout en répondant aux besoins des habitants.

Objectifs principaux :

– Maîtriser le développement du territoire
– Renforcer son caractère métropolitain
– Multiplier les cœurs de vie et les centres régionaux
– Favoriser l’attractivité de part et d’autre de la frontière

Enjeux :

– Rapprocher l’habitat, les emplois et les services pour limiter l’étalement urbain et les déplacements
– Urbaniser en priorité les secteurs bien desservis en transports publics
– Améliorer la qualité urbaine et des espaces publics pour mieux vivre en ville
– Favoriser la diversité des fonctions et des usages en tout lieu de l’agglomération
– Garantir la densification et la préservation du sol dans la durée

Pour de plus amples informations sur l’Agglomération franco-valdo-genevoise :
http://www.grand-geneve.org/grand-geneve/le-territoire/video

Projet d’Agglomération Lausanne-Morges

Le territoire de l’agglomération Lausanne-Morges est structuré en 5 secteurs, Région Morges, Ouest Lausannois, Centre Lausanne, Nord Lausannois et Est Lausannois, couverts par autant de schémas directeurs, responsables de la coordination et la mise en œuvre sur le terrain des projets d’aménagement relatifs à plusieurs communes.

Le projet d’agglomération se réalise par phases consécutives, chacune soumise à évaluation par la confédération.
La mise en œuvre de la politique d’agglomération de la Confédération suit en principe un rythme de 4 ans avec la première période de réalisations fixée pour 2011-2014 (mesures A), la deuxième pour 2015-2018 (mesures B) et la troisième pour 2019-2023 (mesures C).

Le Projet d’agglomération Lausanne-Morges de 3e génération (PALM 2016) a été signé le jeudi 8 décembre 2016 par la Canton, les schémas directeurs et les associations régionales.

Ce projet a pour but de développer l’agglomération Lausanne-Morges dans les domaines de l’urbanisation, de la mobilité, du paysage, ainsi que de l’environnement et de l’énergie.

Le PALM 2016 a été mis en conformité avec la législation fédérale sur l’aménagement du territoire, ainsi qu’avec le projet de 4e adaptation du Plan directeur cantonal, et renforce les volets paysagers et environnementaux. Il sera transmis à la Confédération pour évaluation afin d’obtenir un cofinancement pour les réalisations prévues dans le domaine des infrastructures.

Dans le projet de 3e génération, 45 mesures de mobilité, correspondant à un investissement de 400 millions de francs, prétendent à un cofinancement fédéral. Ces projets permettront notamment de compléter le réseau des axes forts de transports publics avec la deuxième étape du métro m3 entre le Flon et la Blécherette et de nouveaux tronçons de bus à haut niveau de service.

Sources :
République et Canton de Genève, Aménagement du territoire et urbanisme, Grand Genève [en ligne]
Grand Genève, Urbanisation [en ligne]
Agglomération Lausanne-Morges, communiqué de presse [en ligne]